Retraite

A la résidence sénior Strasbourg comme ailleurs, les personnes âgées peuvent bénéficier d’ordonnances sport-santé

Depuis 2012 à Strasbourg, les personnes âgées peuvent se faire prescrire des cours de sport. Jusqu’alors réservé à d’autres bénéficiaires, l’accès à ce dispositif sport-santé a été élargi aux séniors. Une manière concrète de prévenir le risque de chute et la perte d’autonomie qui peut en découler. 

 

Un dispositif innovant et qui porte ses fruits

 

Désormais, les médecins généralistes strasbourgeois peuvent prescrire des cours de sports aux « séniors fragilisés », c’est-à-dire « des personnes âgées qui ne sont pas forcément malades mais qui sont fragiles, qui ont un peu moins de force, des troubles de l’équilibre, qui sont en risque de chute notamment ». Ils sont pas moins de 300 à avoir signé la Charte d’engagement « sport-santé sur ordonnance ». 

 

Si vous vivez dans un établissement pour personnes âgées, comme par exemple la résidence services Strasbourg Villa Médicis, n’hésitez pas à contacter la Promotion de la santé de la personne au +33 (0)3 68 98 65 11. 

 

D’un point de vue pratique, comment cela s’organise-t-il ? 

Ces prescriptions médicales sont gratuites la première année. Les 2ème et 3ème années sont facturées au tarif solidaire (20 €, 50 € ou 100 € en fonction des revenus du sénior).  Ce sont la ville de Strasbourg, le département, les caisses de retraite et l’agence régionale de santé  qui financent ce dispositif. Ainsi, muni d’une ordonnance, la personne âgée prend contact avec l’équipe sport santé dédiée au développement et au suivi du dispositif à Strasbourg. C’est au cours du premier rendez-vous que l’éducateur sportif orientera le patient vers l’activité physique qui lui correspond le mieux. 

 

A la résidence sénior Strasbourg, Nadine est à la retraite et elle fait du sport 1 fois par semaine. Elle se sent « plus en forme » et a même perdu un peu de poids. Cette strasbourgeoise n’aurait jamais eu les moyens avec sa retraite. Actuellement, elle paye « 50 euros par an, ce n’est pas grand chose ». 

A la résidences sénior Strasbourg, l’activité physique est elle aussi très plébiscitée par les résidents

Pour commencer, résumons ce que dit la science sur le sujet. 

Une étude australienne datée de 2012 et conduite auprès de 20 000 seniors a confirmé les bienfaits de l’activité physique chez les plus de 65 ans. Suivis pendant 11 ans, la conclusion des auteurs est sans appel : « les personnes âgées plus actives sur le plan physique ont connu un plus faible taux de mortalité que les autres, toutes causes confondues. La différence était davantage marquée chez les femmes. » Ces résultats sont similaires au constat dressé par l’Organisation Mondiale de la Santé. Selon l’OMS, les plus de 65 ans qui restent actifs “ont des marqueurs biologiques indiquant une prévention plus grande des maladies cardio- vasculaires et du diabète de type 2, ainsi qu’un renforcement de la qualité des os. Ils ont aussi une meilleure santé fonctionnelle, moins de risque de chuter et de meilleures fonctions cognitives ». Pratiquer une activité réduirait de 30% le risque de chute et de 40% le risque de fractures. 

C’est pourquoi la question de l’activité physique au sein de la résidence senior Strasbourg Villa Médicis a toujours été une priorité. A la Villa, chaque sénior peut accéder librement à une grande salle de sport équipée de machines et accessoires adaptés et qualitatifs. Des cours de gym douce y sont proposés chaque semaine pour ceux qui le souhaitent. De plus, la piscine et le spa sont eux aussi en accès libre pour l’ensemble des résidents. Des cours d’aquagym peuvent y être dispensés lorsque les mesures sanitaires liées à la Covid le permettent. 

Une résidente de la résidence senior Strasbourg témoignait “J’ai repris le sport depuis que je suis arrivée à la Villa. Cela fait déjà plusieurs mois et je sens que je suis moins fatiguée le reste de la semaine.”